G.Tomski, Le JIPTO et le Système JIP, Editions du JIPTO, 2005, 214 p.

ISBN : 2–35175–000–4

 

 1.4. Les particularités du JIPTO

Le JIPTO est le premier jeu de société dont la version de base, pourtant la plus simple, « semble avoir toutes les qualités pour devenir un vrai « classique » comme les échecs, les dames, le jacquet etc. » mais qui a été créé dans les buts éducatifs.

1.4.1. Les qualités du JIPTO de base

L'atout majeur du « Sonor », version de base du JIPTO, est la simplicité de ses règles et la facilité de leur apprentissage, même pour les enfants en bas âge. L’explication de ses règles aux adultes par un amateur du jeu expérimenté ne prend qu’une minute. En effet, il suffit de prononcer les phrases suivantes accompagnées par les gestes correspondants :
« Les « fugitifs » tentent d’atteindre l’autre côté du plateau en évitant d’être capturés. »
« On appuie sur le pion, ensuite on pose le pion de réserve à côté, en le touchant, dans la direction choisie, puis on retire le pion initial. »
« Le « poursuivant » qui atteint un « fugitif », le capture. »
« Chaque « fugitif » qui parvient à toucher l’une des lignes I, II, ou III, marque un point par ligne atteinte. »
On peut abréger et adapter ces propositions à sa manière de parler, et on commence à jouer avec un nouveau partenaire presque tout de suite...

1.4.2. La diversité des versions

Le métajeu JIPTO est une vaste famille de jeux de société développée à partir du jeu intellectuel « Sonor » qui a quatre versions principales très proches: JIPTO-B1-A1, JIPTO-B1-A1, JIPTO-B1-A1, JIPTO-B1-A1 (Annexe 2). Le processus de construction des différentes versions du JIPTO est fondé sur la complication progressive des règles : chaque jeu ainsi créé génère plusieurs jeux correspondants aux modifications et complications des règles. Certaines modifications créent une complication plus ou moins perceptible d’une version précédente, tandis que les autres sont des véritables transformations qui permettent, par exemple, sur la base des versions intellectuelles du JIPTO de créer des versions du JIPTO de hasard raisonné ou des versions coopératives (on peut donc jouer au JIPTO avec plusieurs partenaires).
Le nombre de possibilités « légales » à chaque coup dans le JIPTO est infini, alors que le nombre de parties aux jeux d’échecs, de Dames et de Go est très grand mais fini, au JIPTO le nombre de parties est infini. Ceci explique la grande richesse stratégique du « Sonor » et des autres versions intellectuelles du JIPTO. Le plateau du JIPTO n’a pas de cases. On peut utiliser une grille hexagonale, mais en ce cas une figure peut seulement se déplacer dans six directions. Ces jeux avec cases, dérivés du JIPTO mais très simplifiées, nous les appelons les «Jiptoïdes». Il est intéressant que plusieurs versions du Jiptoïde, par exemple, avec les roques des pions personnalisés sont aussi ou même plus compliquées que les Echecs.

La diversité des versions du JIPTO frappe les chercheurs. Ainsi le Professeur Robert Pagès, Président d’honneur et conseiller scientifique spécial d’Eurotalent, note :
« Ce qui caractérise le JIPTO, c’est d’être un métajeu, au sens où la métamathématique appartient aux mathématiques : c’est un système de jeux autovariable donnant éventuellement un primat à un jeu de choix entre des jeux extrêmement différents.
Les uns, e.g. sont des jeux de quasi-hasard, avec des informations très incomplètes (inscrites au revers des pions). Le joueur essaiera d’en deviner la teneur d’après le comportement de l’adversaire. Ce type de jeu, comme le poker, fait une place particulière à la capacité d’empathie divinatrice pour la perspicacité, et à celle d’impénétrabilité pour la parade : capacités psycho-sociales agonales par excellence pour la deuxième et bivalente pour la première. D’autres jeux sont purement stratégiques. Ils partagent les mêmes implications psycho-sociales mais de façon moins saillante. Certains sont des jeux à règles extrêmement simples, accessibles aux très petits enfants et appropriés aux débutants. D’autres sont des jeux complexifiés à plaisir, avec e.g. des pions ovales : ainsi peut se compliquer, d’une orientation relative, le positionnement des pions. De même peut-on multiplier les pions attaquants ou attaqués (poursuivants ou fugitifs) dans l’une ou/et l’autre des catégories fondamentales. Ou bien on peut varier la nature de ces catégories, e.g. par l’introduction de pions secouristes agissant pour sauver des fugitifs mis hors de combat par les poursuivants. C’est déjà un jeu de paix à l’intérieur d’un jeu de lutte, d’une joute. Le dernier exemple montre bien combien cette autovariabilité du métajeu peut en transformer l’esprit tant dans les objectifs que dans les moyens à mobiliser. » (R. Pagès, Jeux de Paix. Le JIPTO comme système ludique de formation à l’émulation, à la concentration et à l’éducation, UNESCO / JIPTO International, 1999-2002, p.13).

En fait, le nombre des versions est infini et chacun trouve plusieurs versions à son goût. Cette possibilité est un atout important du JIPTO pour son introduction dans l’éducation scolaire et familiale.

1.4.3. Les buts de la création du JIPTO

Il est évident que la création des JIP intéressants pour le large public constitue un art comme toute production de beauté réalisée par une œuvre humaine au même titre que la créativité poétique et artistique. En 1975-1992, des milliers de versions des JIP ont été testées. La sélection des jeux a été effectuée d’après les critères suivants :
- les règles des jeux doivent être naturelles et simples (elles ne doivent pas être des schémas abstraits afin de faciliter leur apprentissage pour les enfants en bas âge) ;
- les jeux doivent être amusants et doivent avoir de la richesse stratégique ;
- on doit pouvoir utiliser les mathématiques élémentaires dans la théorie de ces jeux.
Le troisième critère correspond à l’un de mes buts principaux de la création du JIPTO qui a été la stimulation de la créativité des enseignants de mathématiques et des élèves doués. J’ai même lancé l'idée d’élargir le champ des recherches de la théorie optimale de la poursuite par l’étude des théories des JIP. Afin de légitimer une telle recherche un JIP en question doit être un vrai jeu de société susceptible d’intéresser une catégorie assez large de joueurs, il ne doit pas être un simple support pédagogique qui modélise un processus de la poursuite à analyser (combat aérien, défense anti-missile, etc.). Les résultats intéressants peuvent être obtenus seulement pour les JIP avec un petit nombre de « fugitifs ». Dans le cas des pions avec les bases rondes on peut avancer dans l’analyse mathématique des JIP sur la base des mathématiques élémentaires, ce qui est intéressent pour les professeurs des mathématiques des écoles secondaires et pour les élèves doués.
Un des critères de la sélection du « Sonor » était la forme de son plateau sans cases bien adaptée à la stimulation de la créativité artistique suscitée par les différentes interprétations du contenu de ce jeu.
Ainsi le JIPTO a été créé avec l’intention de satisfaire par la diversité de ses versions à tous les goûts, y compris, ceux des amateurs des jeux de société traditionnels, et de proposer un support pédagogique plus adapté, par ses qualités, à l’éducation artistique et mathématique que ces grands jeux.

<<<Retour

 Librairie du JIPTO
 © JIPTO International