Site Web personnel du docteur Vincent HAZEBROUCQ

Maître de conférences des universités, radiologiste des hôpitaux de Paris (France)

Né en 1959, marié à Anne à qui je dois mes deux garçons, Arthur et Tristan respectivement nés en 1988 et 1990.

Hormis les activités universitaires ci après détaillées, j'exerce actuellement des fonctions de 'chargé de mission' à la Direction de la politique médicale de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, après avoir pratiqué la radiologie clinique dans toute ses modalités, de 1983 à 2002, comme interne des hôpitaux, puis comme Chef de clinique assistant, attaché des hôpitaux enfin comme MCU-PH, principalement à l'hôpital Cochin de Paris.

Passionné par ces deux métiers de médecin radiologue et d'universitaire, et notamment la facette médicolégale ainsi que par les potentialités offertes pour ces deux métiers par les nouvelles technologies, j'ai souhaité illustrer ici l'intérêt de ces sujets par les quelques publications suivantes, placées à votre disposition. Si ces thèmes vous intéressent aussi, faites le moi savoir...

Photographie de V Hazebroucq

Dans le domaine éthique et médico-légal

- Dirigeant et organisateur depuis 1990 du  diplôme d'université d'imagerie médico-légale de l'université Paris DESCARTES qui vise à faire comprendre (1) aux radiologues les aspects médico-légaux de leur métier, et (2) aux experts comme aux juristes ce que la radiologie peut leur offrir ; les enseignements ont lieu au Centre Antoine Béclère des relations internationales de la radiologie, situé au 8è étage du Centre universitaire des Saints-Pères, 45 rue des Saints-Pères, Paris 6è arrondissement.

Deux précisions techniques importantes

1    J'ai tenté durant trois ans, d'en animer une version électronique, d'abord en partenariat avec le Centre national d'enseignement à distance (CNED), puis de façon autonome au sein de mon université. Cette expérience, techniquement réussie et qui n'a pas rencontré de succès 'commercial', a confirmé que certains facteurs de réussite ou d'échec de la télémédecine sont également ceux de la e-formation : il ne suffit pas de disposer d'un bonne solution technique pour garantir le succès. Il faut aussi une organisation humaine efficace et adaptée à ce nouvel outil. Et ce qui a manqué ici, c'était la volonté de donner les ressources humaines nécessaires pour faire connaître et développer ce projet.
2    Les serveurs informatiques dont je disposais jusqu'en 2006, grâce à une bourse de recherche personnelle, à la faculté de médecine de Paris Descartes n'existent plus.
Le site web des amis du D.U., tout comme les autres sites 
expérimentaux, de travail collaboratif et de eLearning, qui tournaient sur ces machines sont définitivement fermés. Merci de ne pas me tenir rigueur de cette décision qui n'est pas mienne.

- Je suis, depuis 2002, le rédacteur d'une chronique régulière de "radiovigilance" dans la Revue SRH-Info, du Syndicat des médecins radiologistes hospitaliers dont je suis également un membre élu du Conseil d'administration (voir aussi directement le site du syndicat SRH : www.srh-info.org). 
Vous trouverez ci dessous quelques articles publiés dans ce contexte, à votre disposition pour le téléchargement :

- Extravasations et complications locales de l'injection de produit de contraste (html)

- Organisation de l'imagerie et accueil des urgences hospitalières (html)

- Aspects médico-légaux des nouveaux scanners volumiques (html)

- Les rayons X, le prescripteur, le manipulateur, le radiologiste, la radioprotection et la grossesse (html)

- Le radiologiste, le chef de service, le directeur d’hôpital ou d’ARH et leurs responsabilités respectives (html)

- La canicule et la gestion des risques à l'hôpital (html)

- Qui peut donc faire légalement les échographies ? (html) (actualisé en août 2009)

- Implications réglementaires et médico-légales pratiques des nouveaux décrets "patients" et "travailleurs" de radioprotection

- Le médecin radiologiste hospitalier a t-il besoin d'une assurance professionnelle personnelle ?

- Les protocoles radiologiques et leur importance médicolégale

- Dépistage radiologique du cancer du sein et responsabilité du médecin radiologiste hospitalier

- Prescription hors AMM d’un médicament  et responsabilité du médecin hospitalier

- Á propos du statut des PH à temps partiel, une jurisprudence du Conseil d'État

- Dossier médical : actualités juridiques 2005-2006 (actualisé en octobre 2007)

- Remplacements irréguliers : le ciel peut nous tomber sur la tête (actualisé en février 2007)

- Le radiologue, l’enfant mineur et ses parents

- La détermination médicolégale de l’âge osseux d’un mineur : intérêt, justification et limites

- Questionnements médicolégaux posés dans un service de radiologie par le passage à la dictée numérique avec reconnaissance vocale

- La faute détachable de la fonction du médecin hospitalier

- Dossier médical en radiologie et archivage des images (actualisé en août 2009)

- Responsabilité et autorité médicales : évolutions récentes et perspectives nouvelles

- Nouvelles coopérations entre professionnels de santé, transfert de compétences et délégation d'activités : historique et éclairage juridique (actualisé en août 2009)

- Comment éviter de compliquer un pépin médical par une catastrophe juridique ? 1- Attitude envers le malade

- Comment éviter de compliquer un pépin médical par une catastrophe juridique ? 2- Comment (ne pas) se conduire face au juge

- La responsabilité financière du radiologue hospitalier et du responsable de structure interne

- La 'télémédecine low-cost' ou la dangereuse assimilation du radiodiagnostic à une banale prestation de service

- Actualités sur la responsabilité radiologique en imagerie interventionnelle

- PACS : aspects médicolégaux du passage au sans-film

- Téléradiologie, promesses et délires (html)  ou (pdf)


Dans le domaine des nouvelles technologies, auquel je consacre depuis les années 1990 une partie importante de mes recherches personnelles, avec notamment :

- ma thèse d'université, soutenue en 1999 et intitulée "Téléradiologie : aspects techniques, médicaux, éthiques, déontologiques et éthiques", et dont j'ai tiré ensuite...

- un ouvrage, intitulé "Faisabilité et acceptabilité de la téléradiologie" publié en 2000 dans la collection "Éthique en mouvement" des Éditions Lharmattan, Paris (nota : ce lien est proposé pour votre seule information, sans but commercial, puisque je ne bénéficie d'aucun droit d'auteur ni de royaltie sur les ventes) ;

- des fonctions, entre 2000 et 2007, de chargé de mission au ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (ministère délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche) :

    ° D'abord,  de septembre 2000 à 2003, pour y contribuer au développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement supérieur (DTB3) : j'y ai ainsi contribué à la genèse de l'opération campus numériques, avec un regard plus spécifique sur les campus de santé, qui ont ensuite évolué vers les universités thématiques, dont l'Université virtuelle médicale francophone (UMVF).
Vous trouverez ci-dessous un lien vers un rapport que j'ai rédigé pour le ministère et relatif à la télémédecine et quelques articles étudiant ses liens avec le registre médico-légal :

- Rapport sur l'état de la télémédecine en France en 2003, rédigé à la demande du Cabinet de madame Claudie HAIGNERÉ, Ministre déléguée à la Recherche et aux nouvelles technologies et présenté au Comité interministériel sur la Société de l'information du 10 juillet 2003.

- Aspects médico-légaux de la téléradiologie est un article (également rédigé en 2003 pour SRH-info) qui précise certains de ces facteurs d'échecs ou de succès de la téléradiologie.

- Téléradiologie 2005 : des évolutions juridiques récentes en télémédecine   

- Dossier médical informatisé, archivage des images : législation et recommandations

- Téléradiologie, champ d'action et recommandations : cet article, publié avec Jean-François Chateil, Jean-Philippe Masson et Bruno Silberman, dans le Journal de radiologie (J Radiol 2006 (novembre);87:1643-1650) fait le point sur la téléradiologie en 2006 et sur les recommandations françaises et européennes de déploiement de ce nouvel outil médical, en conformité avec les recommandations européennes ainsi qu'avec la réglementation et la déontologie médicales française.

- Téléradiologie et organisation territoriale hospitalière est une contribution supplémentaire sur ces sujets, rédigée en janvier 2008 à l'occasion du travail de la Mission Larcher sur l'avenir de l'hôpital public, au décours d'un important travail de l'ensemble de la profession radiologique française, avec le Conseil national de l'Ordre des médecins pour l'élaboration d'un Guide du bon usage professionnel et déontologique de la téléradiologie.

    ° Ensuite, de septembre 2003 à septembre 2006, au sein du département "Nouvelles Technologies et Société" (DTA5) nouvellement créé à la Direction de la Technologie, pour développer les recherches sur les usages ainsi que sur la sécurité et sur la maîtrise des risques, notamment ceux des nouvelles technologies. Ces approches sont évidemment essentielles dans le monde médical, dans l'optique de la démarche qualité, de l'accréditation - certification des établissements de santé, de l'évaluation des pratiques professionnelles : bien des progrès d'autres secteurs économiques (transports, nucléaire, chimie, assurances...) peuvent bénéficier au monde de la santé et des soins.

    ° J'ai également contribué aux travaux d'élaboration, puis à la transposition en droit français, des directives Euratom de radioprotection (n°96/29 et n°97/43) et  publié ou présenté dans ce domaine plusieurs articles, chapitres d'ouvrages ou communications orales.  Ce sujet  est également très présent dans mes enseignements.

Une autre question, très importante à mes yeux, est celle de la propriété intellectuelle et notamment en ce qu'elle concerne l'exercice de la médecine (notamment le dossier médical) ainsi que de l'éducation.
Le risque de la marchandisation de la médecine ou de la connaissance sont des préoccupations fortes pour moi, d'autant plus que le progrès médical dépend toujours plus du partage du connaissances et des analyses statistiques essentielles pour la médecine fondée sur les preuves (evidence based medicine)...

Voici un article paru dans "La Lettre du CERF", (collège des enseignants de radiologie de France), tendant à sensibiliser mes collègues :

- Droit d'auteur et copyright : notions de bases & réflexions prospectives à l'usage des enseignants - auteurs de publications scientifiques et pédagogiques;

- L'article ci dessus cité Dossier médical informatisé, archivage des images : législation et recommandations traite également en partie de ces questions, s'agissant de la question de la propriété des données médicales d'un patient, et notamment de ses images médicales.

 

Ne sont pas évoqués ici mes sujets d'intérêt 'purement' radiologiques : il me faudrait alors développer, par exemple, la sénologie (notamment médico-légale... on ne se refait pas), l'étude IRM de l'hypophyse, ou l'analyse dynamique des troubles fonctionnels de la déglutition...

Note importante : Ce site n'est évidemment pas le site officiel de l'œuvre d’Hergé
Celle-ci est protégée par le droit d’auteur. Aucune utilisation ne peut en être faite sans l’autorisation de la Société Moulinsart