Mare Nostrum Corsica 

La Méridionale (CMN)

L'appareillage de Marseille du Piana, le 18 janvier 2018 ; photo : Jean-Pierre Fabre
Ici, dans sa nouvelle livrée, lors de son appareillage de Marseille, le 18 janvier 2018, le Piana, dernier navire mis en service par La Méridionale, navigue sur la ligne Marseille-Bastia (photo : Jean-Pierre Fabre). La compagnie, spécialisée dans le transport du fret, dessert la Corse depuis 1937 et développe aussi depuis 1988 son activité de transport de passagers.

 

Profil de la Compagnie Méridionale de Navigation

En 1931, Henri et Félix Rastit épousent les filles de l'armateur Gianonni, de Cassano en Balagne qui effectuait dès 1927 des liaisons avec la Corse, et fondent la Compagnie Méridionale de Navigation (CMN). Spécialisée dans le transport du fret, La Méridionale ne transporte plus de produits pétroliers comme à l'origine, mais des marchandises conventionelles au départ de Marseille vers les ports corses de Bastia, Ajaccio et Propriano et vers Porto Torres, en Sardaigne. Depuis 1988, la compagnie privée s'est dotée de navires mixtes aptes à transporter des passagers et leur véhicule, en sus des remorques routières contenant des marchandises diverses. Ce transport s'effectue dans le strict respect des règles maritimes internationales et des recommandations sur la sécurité et l'environnement, comme en attestent les certifications ISM et ISO 9002 reconnues à l'ensemble des navires.

Le siège de La Méridionale (filiale du groupe Stef-TFE, spécialisé initialement dans le transport frigorifique) est situé à Marseille. La compagnie, au sein de laquelle la SNCM possédait jusqu'en 2009 une importante participation, est actuellement dirigée par Benoît Dehaye, qui a succédé à Robert de Lambilly. Elle emploie environ 500 personnes au total (dont 310 marins), près de 30% d'entre elles résident en Corse où, fait notable, sont immatriculés tous les navires (voir la présentation de la flotte).

La compagnie a convoyé  837 000 mètres linéaires de fret en 2018 ainsi qu'environ 278 000 passagers sur la Corse (source : La Méridionale), pour un chiffre d'affaires d'environ 107 millions d'euros (donnée 2017), y compris la subvention de continuité territoriale destinée à compenser les obligations de service public mises à sa charge. Dans le cadre de la délégation de service public (DSP) Marseille-Corse 2014-2023, La Méridionale est la seule compagnie desservant la Corse qui a vu le montant de ses subventions progresser, pour atteindre environ 40 millions d'euros par an dès 2014 ; toutefois ces subventions auraient depuis été revues à la baisse à compter de la DSP provisoire 2016-2017. La compagnie assure toute l'année 20 traversées par semaine entre la Corse et le continent ainsi que 2 traversées par semaine entre la Sardaigne et le Continent et 2 autres entre Corse et Sardaigne, via Propriano. En sus d'agents portuaires, La Méridionale s'est dotée d'un réseau de distribution de plus de 1 000 agences de voyages sur l'Europe entière.

La politique environnementale de La Méridionale a été couronnée le 16 février 2009 par l’obtention de la certification ISO 14001 qui lui a été attribuée par la société Det Norske Veritas (DNV) pour la mise en place de son système de management environnemental. Celui-ci vise notamment à améliorer continuellement sa performance environnementale (par une réduction de la quantité de déchets et une meilleure valorisation de ceux-ci), à prévenir la pollution (en optimisant le réglage des moteurs) et à réduire la consommation des navires en énergies fossiles (par application de peintures de coque en silicone ou encore par ajustement des vitesses de navigation). Engagée depuis 2006 dans la protection des cétacés, elle a étépionnière pour l'utilisation du courant à quai au port de Marseille depuis 2017 et teste actuellement un filtre à particules sur le Piana afin de réduire les émissions polluantes.

Dans le cadre du contrat de continuité territoriale, La Méridionale emploie l'ensemble de ses navires. Cette desserte s'effectue, au moins jusqu'à fin septembre 2019, terme de la concession actuelle, en complémentarité avec celle de la Corsica Linea pour ce qui est du service public au départ de Marseille. Celui-ci consiste en une desserte à l'année de l'ensemble des ports corses (à l'exception de Calvi et Bonifacio) que ce soit pour le transport du fret ou pour celui des passagers au départ de Marseille, à bord de cargos mixtes. Bien que revue à la hausse depuis la concession débutée en 2002, la capacité passagers de ses navires est moindre que celle des ferries traditionnels (500 à 750 passagers, contre plus de 2 000 pour certains ferries), ce qui conduit la compagnie à mettre l'accent sur le côté convivial du voyage. Compte tenu de la coordination de la desserte entre la Corsica Linea et La Méridionale, cette dernière n'opère en fait généralement qu'au départ des ports corses de Bastia, Ajaccio et Propriano (voir fréquences des dessertes sur la page des lignes). Actuellement, le transport du fret vers Marseille au départ de Porto-Vecchio et de l'Ile Rousse échoit quant à lui quasi-exclusivement à la Corsica Linea


Quelques grandes dates de l'histoire de La Méridionale
cmn

     Le Girolata à Marseille, en décembre 2016 ; photo : Jean-Pierre Fabre.   
Le Girolata, pris ici par Jean-Pierre Fabre à Marseille en décembre 2016 (photo de gauche), est le premier navire de La Méridionale à arborer la nouvelle livrée de la compagnie mêlant deux tons de bleu. Le logo de 2010 - évoquant la forme de la Corse et le vent - reprend désormais ces deux couleurs, comme sur ce détail du Kalliste d'avril 2017 (photo : Romain Roussel). 


Les photos présentées sur cette page sont la propriété de leurs auteurs et ne sont pas libres de droits (© Jean-Pierre Fabre et Romain Roussel).
- Retour à la page des navires ou à la page principale Mare Nostrum Corsica - La CMN