Mare Nostrum Corsica 

Quelques mots sur la desserte maritime de la Corse...

Les Pascal Paoli de la SNCM et Mega Express Two de la Corsica Ferries se croisant en mer au large de Bastia ; photo : Romain Roussel Les Mega Andrea de la Corsica Ferries et Pascal Paoli de Corsica Linea, en juillet 2016 à Bastia ; photo : Romain Roussel

Ci-dessus, les lignes de Corse, hier (photo de gauche) et aujourd'hui (photo de droite) : le Pascal Paoli de l'ex-SNCM a troqué sa livrée bleue pour le rouge de Corsica Linea,
tandis que les navires de la Corsica Ferries (ici les Mega Express Two et Mega Andrea) demeurent jaunes !.


Plusieurs compagnies maritimes opèrent sur les lignes de Corse (celles-ci sont présentées en détail une à une, avec les fréquences et les navires affectés à la desserte sur la page des lignes de Corse), aussi bien au départ du continent français que de l'Italie. Depuis 2004, la Corsica Ferries devance la SNCM (devenue MCM-Maritima Ferries début 2016 puis Corsica Linea début avril 2016) au nombre de passagers transportés entre la Corse et le continent français ; les lignes de Corse sont par ailleurs desservies par trois autres compagnies maritimes. Plus précisément :

- quatre compagnies opèrent entre la Corse et le continent français (de et vers les ports de Toulon, Nice et Marseille) ; il s'agit de la Corsica Ferries, de la Corsica Linea (ex-MCM-Maritima Ferries, ex-SNCM qui a changé de nom deux fois depuis début janvier 2016), de La Méridionale (CMN) et de la Moby Lines, présente depuis juin 2016. Les trois premières compagnies citées desservent la Corse toute l'année ; toutefois, hors saison, la Corsica Linea (ex-SNCM) et La Méridionale n'emploient que des navires mixtes tandis que la Corsica Ferries utilise ses Mega Express en toutes saisons ; la Moby Lines a aussi annoncé qu'elle serait désormais présente toute l'année sur la ligne Nice-Bastia, après avoir dû interrompre son trafic entre août et décembre 2016 suite à l'incendie du Moby Zazà. Principal opérateur maritime de l'île, la Corsica Ferries dessert sans subvention les ports de Bastia, Ajaccio, Ile Rousse et désormais aussi Porto Vecchio depuis juin 2016, tandis que les délégataires du service public au départ de Marseille se répartissent les escales vers les ports insulaires : Corsica Linea fait escale à Bastia, Ajaccio, Ile Rousse, Porto Vecchio et La Méridionale se concentre sur les plates-formes de Bastia, Ajaccio et Propriano. À noter que le port de Calvi n'est plus desservi par aucune compagnie de ferries depuis le 12 août 2016 pour des raisons liées à la mise en oeuvre des mesures de sécurité, le port étant désormais entièrement consacré à la plaisance et à la croisière ;

- deux compagnies desservent la Corse depuis le continent italien : la Corsica Ferries et la Moby Lines. Seule la Corsica Ferries assure ses liaisons toute l'année avec la péninsule italienne - et ce, bien que le trafic soit très concentré sur la saison estivale - sans aucune subvention sur ces lignes (Savona-Bastia et Balagne, Livorno-Bastia). La Moby Lines, qui avait temporairement maintenu un lien entre Livorno et Bastia pendant l'hiver 2009/2010 s'est depuis recentrée sur la seule saison, puisqu'elle est présente d'avril à fin septembre sur Livorno-Bastia et Genova-Bastia ;

- quatre compagnies relient la Corse à la Sardaigne : la BluNavy (qui a pris début avril 2016 le relai de la Saremar, suite à la liquidation judiciaire de celle-ci) dessert en saison l'axe Bonifacio-Santa Teresa di Gallura, tandis que la Moby Lines assure désormais cette même ligne à l'année. La Méridionale assure quant à elle pratiquement toute l'année quelques traversées de jour en cargo mixte entre la Corse et la Sardaigne sur la ligne Propriano-Porto Torres, tandis que la Corsica Ferries a inauguré en juin 2016 plusieurs liaisons saisonnières corso-sardes (entre Porto Vecchio, Golfo Aranci et Porto Torres). 

La concurrence entre opérateurs est donc forte sur l'ensemble des axes de transport maritime de la Corse. Au total, y compris liaisons Corse-Sardaigne sur lesquelles le trafic passagers est relativement faible (environ 270 000 passagers en 2016, en se fondant - comme le précise l'ORTC - sur le fait que la grande majorité des passagers de la ligne Porto Vecchio-Porto Torres ont en fait pour destination finale Toulon dans le cadre des rotations avec escale assurées sur cet axe par la Corsica Ferries) et largement dominé jusqu'alors par la Blu Navy et la Moby Lines, le marché maritime de la Corse se répartit de la manière suivante en 2016 d'après l'Observatoire régional des transports de la Corse. Toutes destinations confondues, la Corsica Ferries est le premier opérateur, avec 2,87 millions de passagers transportés à elle seule en 2016 sur la Corse et le continent, sur un total de 4,06 millions.


Nota Bene : 2016 est la première année d'exploitation de la BluNavy qui a pris le relai de la SaReMar en avril, avec le même navire (Ichnusa) sur la même ligne (Bonifacio-Santa Teresa di Gallura), aussi les trafics de ces deux compagnies sont-ils ici présentés ici de manière consolidée. Autre fait notable, le trafic passagers de La Méridionale apparaît supérieur en 2016 à celui de Corsica Linea suite à l'affrètement par la première du navire mixte Monte d'Oro de la deuxième durant la saison estivale sur la ligne Marseille-Ile Rousse; cette affrètement ayant cessé depuis octobre 2016, la situation devrait s'inverser en 2017.


L'examen plus en détail de la répartition des flux de passagers maritimes de l'île montre que comme l'année précédente, en 2016, douze ont dépassé le seuil annuel des 100 000 passagers : huit entre la Corse et le continent français, trois entre la Corse et le continent italien et une entre la Corse et la Sardaigne. À noter qu'en 2016, la ligne Ajaccio-Toulon a conservé sa première place (qu'elle occupe depuis 2011, à l'exception de l'année 2013 lors de laquelle elle avait été devancée par Bastia-Toulon), avec plus de 650 000 passagers. En revanche, le podium a changé ensuite puisqu'en 2016, Bastia-Livorno (qui a longtemps occupé la première place, jusqu'en 2010 inclus)reprend de la vigueur avec 560 000 passagers et dépasse désormais Bastia-Toulon, troisième du palmarès avec un peu plus de 503 000 passagers. Ces trois lignes sont suivies de la ligne Bastia-Nice, en forte hausse avec plus de 416 000 passagers en 2016 puis par Bastia-Savona, empruntée par environ 310 000 voyageurs en 2016. Demeurent en dehors du classement depuis 2014 les lignes Propriano-Marseille et Porto Vecchio-Marseille, qui sont désormais exclusivement desservies en cargos mixtes et les lignes Porto Vechio-Nice et Toulon, inaugurées à l'été 2016.

Pour établir ce classement, qui se fonde sur les statistiques de l'Observatoire régional des transports de la Corse, les ports de Calvi et d'Ile Rousse - géographiquement très proches (24 km) et entre lesquels les compagnies maritimes procèdent à des "ripages" fréquents d'une année à l'autre - ont été conventionnellement regroupés afin de faciliter les comparaisons d'une année à l'autre ; en 2017 toutefois, seul le port de l'Ile Rousse continuera à être présenté dans les statistiques, celui a de Calvi ayant été définitivement fermé. D'autres regroupements entre ports géographiquement voisins sont bien sûr possibles (par exemple entre Savona et Genova) ; ils auraient donné une "physionomie" un peu différente des flux de voyageurs...


Sur les douze lignes principales de Corse en 2016, huit relient l'île au continent français




Les photos présentées sur ce site sont la propriété de leur auteur et ne sont pas libres de droits.
Retour au détail des lignes ou à la page principale de Mare Nostrum Corsica - haut