RETOUR
LEXIQUE FRANÇAIS - SUISSE ROMAND

Pas évident d'être élevé par une mère genevoise en France, quand on parle à des Français et qu'ils ne vous comprennent pas…

Habituellement, on présente les choses dans le sens suisse - français ; cela m'a amusé de faire l'inverse.
 
 

LES NOTIONS DE BASE

soixante-dix et quatre-vingt-dix : septante et nonante

quatre-vingts : huitante (dans les cantons intérieurs uniquement)

bonjour : adieu

au revoir : adieu

le petit déjeuner : le déjeuner

le déjeuner : le dîner

le dîner : le souper

l'essence : la benzine (et la benzine : la benzine rectifiée)

le gruyère : l'emmental

le comté : le gruyère (l'Emmental est la vallée de l'Emme près de Berne et la Gruyère une région du canton de Fribourg)

gant de toilette : lavette (en Suisse, ce n'est pas un gant : elle n'est pas cousue)

A tes souhaits ! A la tienne ! A ta santé ! : Santé !, ou Santé et conservation !

mamie : grand-maman

papi : grand-papa
 
 

PLUS LOGIQUE

septante et nonante !

faire la vaisselle : relaver, faire le relavage (la vaisselle, ce sont les assiettes etc !)

la fac : l'uni (pourquoi diable en français, le "diminutif" d'université est-il fac ???)

un maillot de bain : un caleçon de bain (il y a aussi costume de bain mais c'est moins logique ; à mon goût, le mieux est slip de bain)

une patinette : une trottinette

une soucoupe : une sous-tasse

de la compote de pommes : de la purée de pomme

une pomme de pin : une pive (une pomme de pin de sapin, ça fait bizarre !)

l'escalade : la grimpe ; en français standard, un grimpeur grimpe, mais fait de l'escalade (et surtout, ne pas dire que c'est un escaladeur !)
 

MOINS LOGIQUE

des betteraves : des carottes rouges
 

DES PRONONCIATIONS DIFFÉRENTES

poireaux : prononcer poreaux

un pull-over : prononcer poulovre

relax : prononcer rilax

joker : prononcer djokre

vingt, juillet : prononcer le t

stand, août : ne pas prononcer le d ou le t

cinq, sept, neuf  : ne pas prononcer la consonne finale avant une consonne (comme on le fait en français pour huit et dix et pour cinq avant cent)

zinc : ne pas prononcer le c

dompteur : ne pas prononcer le p

cobaye : prononcer cobaie

Bach : prononcer à l'allemande

cuillère : prononcer (et écrire) cuiller

Genève, genevois, religieuse etc. : ne pas prononcer le premier e

E : prononcer É (la CÉÉ , l'ÉPFL par exemple)

O.N.U. : prononcer ONU

double vé : vé double

ji (la lettre): ije

mots latins en um : prononcer oum et non om (minimoum, aluminioum etc)

vélo : ouvrir le o

chips : prononcer tchips

soulier : prononcer souiller
 

DES FAUTES DE FRANÇAIS

J'attends que l'eau bouillisse (bouille)

Il a passé par là ( il est passé)

Il faut que je m'en alle (souvent entendu en France aussi !), qu'il le veule ou non
 

Et des fautes qu'on n'entend pas en Suisse :

assis toi : assois-toi
 

DES MOTS ALLEMANDS OU ITALIENS

faire le ménage, nettoyer : poutser (putzen)

des biscottes : des zwiebacks ("cuit deux fois", en allemand comme en français)

de la semoule : du griess

de l'eau de vie : du schnaps

une blague : un witz

un sac à dos : un rucksack

une pièce (pour rapiécer), un pansement, une rustine : un bletz (vient du suisse-allemand)

du saucisson : du salami (proximité de l'Italie...)

une saucisse de francfort : un Schüblig (non d'une saucisse suisse-allemande s'y rapprochant)

un refuge (en montagne) : une cabane (Hütte)
 

DES TOURNURES RAPPELANT L'ALLEMAND OU L'ITALIEN

bouillir : cuire (kochen)

de toutes façons : comme que comme (so wie so)

sans rien dire, sans faire de manière, sans formalité, inopinément : sans autre (ohne weiteres, senz'altro)

bonne chance, bonne continuation : Tout de bon ! (alles gute)

parti, disparu, à la poubelle : loin (elle est loin, je l'ai fichu loin ! ou : loin ! (weg en allemand, via en italien)

pouvoir (dans le sens : avoir l'autorisation, comme dürfen) : oser (est-ce que j'ose sortir de table ?)

prendre la température : prendre la fièvre.

seulement, dans les expressions : passez seulement, faites seulement (intraduisible ! - cf. nur)

aller (futur proche) : vouloir (ça va marcher se dit "ça veut jouer").

Participe passé à la fin : je n'ai personne vu aujourd'hui.
 
 

DES ANGLICISMES (étonnant !)

un ballon d'eau chaude : un boiler

un salon de thé : un tea-room

un survêtement : un training

parfait : tip-top

une table roulante : un servir-boy

un bureau de poste : un office de poste

mais inversement : un milk-shake : un frappé
 

SANS ARRIÈRE PENSÉE

une fournée : une sucée (est-ce que je fais encore une sucée de frites ?)

donner un baiser : baiser
 

LES TROIS RECORDS DE RÉGIONALISMES

serpillière : panosse (on trouve aussi : wassingue, pièce à laver, pièce à frotter, toile à laver, toile à pavé, loque à reloqueter, bâche).

sac (plastique ou papier) : cornet (on trouve aussi : sachet, poche, pochon)

mélanger (la salade) : fatiguer (on trouve aussi : brasser, touiller, tourner, remuer, mêler)
 
 

DES MOTS QUI MANQUENT EN FRANÇAIS STANDARD

se prendre les pieds (dans quelque chose), s'empêtrer : s'encoubler. Il y a en argot "s'empierger", mais ce n'est pas franchement courant.

ce n'est pas grave si cet objet est abîmé : cet objet n'est pas dommage

froid et humide : cru

du turn over : du tournus
 

DES EXPRESSIONS BIEN FRANÇAISES PLUS COURANTES EN SUISSE QU'EN FRANCE

je me suis retrouvé tout bête : je me suis retrouvé gros Jean comme devant

n'est-ce pas, hein ? : pas vrai ?

un duvet : un sac de couchage

un casse-croûte : un picotin

faire les fous : faire les mariols

minauder : faire des simagrées (de simius : singe)

pardon : pardon excuse

c'est bon : c'est tout bon.
 

DES EXPRESSIONS DIFFÉRENTES (avec des mots français)

agréablement surpris : déçu en bien

bien sûr : c'est sûr

ça s'est amélioré, arrangé, vous êtes sorti d'affaire, guéri : ça a donné le tour

casser la croûte : manger la moindre

c'est décourageant : c'est fichant

c'est réglé : c'est en ordre

en baver : la piler

et pouf parti ! , bye ! : adieu j't'ai vu !

excuse-moi : excuse !

faire attention : se veiller (veille toi de ne pas t'encoubler !)

il vaudrait mieux que tu…: tu as meilleur temps de… :

le pourboire : la bonne main

mal à la gorge : mal au cou

ranger : soigner, réduire, remiser

semer la zizanie : semer (tout court), semer sa caque

toi aussi (après un souhait) : pareillement

il y a (deux ans) : (deux ans) en arrière

tu n'as pas de chance : c'est mal fait

un aller Genêve, SVP : Genêve simple course, SVP

avoir pied : avoir son fond

se monter le bourrichon : se monter le bobêchon (rebord de chandelier)

13, Cours des Bastions : Cours des Bastions 13

Qui ne peut, ne peut.
 
 

DES EXPRESSIONS CARRÉMENT DIFFÉRENTES

de justesse : à la riflette, à la raclette (j'ai eu mon bus à la riflette)

être en équilibre instable, hésiter : être sur le balan.

ma pomme, ta pomme (ou mézigue, tézigue) : mécol, técol, cécol.

tomber (d'une certaine hauteur, pas s'étaler en marchant) : déguiller

être juché : être aguillé
 
 

DES INTERJECTIONS DIFFÉRENTES

aïe ! : aïe oh!

nom de Dieu : nom de Bleu

tarabisque bisque rage : a xi xi

zut ! (pour ne pas dire les cinq lettres) : charrette ! (euphémisme de charogne)
 
 

DES NOMS DIFFÉRENTS

CORPS le petit doigt : le glin-glin (de l'allemand klein-klein)

une ampoule (aux pieds) : une gonfle

une bise : un bec

un petit pipi : un pisson

euphémisme de merde : la caque
 
 

ALIMENTS, CUISINE des bettes : des blettes

des betteraves : des carottes (ou des racines) rouges

des haricots verts : des haricots

des groseilles (rouges) : des raisinets

des groseilles à maquereau : des groseilles.

le fruit de l'églantier (qui contient le poil à gratter) : le cynorhodon (on en fait des confitures !)

la laitue : la gabusse

la laitue romaine : la laitue

la mâche : le rampon ou la doucette

du pissenlit : de la dent de lion (plus joli n'est-ce pas !)

la scarole : la chico(rée)

des salsifis : des scorsonères

de la choucroute : de la compote aux choux (il y a aussi de la compote aux raves, délicieuse)

des quetsches : des pruneaux

des pruneaux : des pruneaux secs

un biscuit à la cuiller : une pèlerine

un petit pain (pas au lait) : un ballon

un croûton de pain : un crochon de pain

la peau (du fromage) : la couenne (prononcer couaine et non couane)

un plat trop épais : une papette.

Une petite dose, une pincée, un filet : une tombée

le grillé au fond de la fondue, ou la peau du fromage dans la raclette : la religieuse
(origine envoyée par un internaute : il y a une centaine d'année, les soeurs habitant le château de Valère à Sion n'avaient pas grand chose pour subsister l'hiver venu. Mais c'était des gourmandes et lorsqu'elles mangeaient du fromage à midi, elles cachaient les couennes dans leur habit, pour qu'une fois retirée dans l'intimité de leurs cellules,  les griller en douce à la bougie et les déguster tranquillement. )

de la macédoine de légumes : de la salade russe

du fromage blanc : du séré (cf. le sérum du lait)

des gressins (les grissini italiens) : des glisses

un gâteau express : un tôt-fait.

du pain d'épice : du biscôme

une tablette de chocolat : un plaque de chocolat.

des bricelets (sans équivalent)

du muesli : du bircher (muesli, prononcer "birchaire muzeli "; du nom du docteur qui a préconisé ce met)

une tarte : un gâteau.

un gâteau sec : un biscuit

des gâteaux (pour une personne, à la pâtisserie) : des pièces

des petits fours : des petites pièces

le trou normand : le coup du milieu

un yaourt, une yaourtière : un yogourt, une yogourtière.
 
 

            JEUX

des billes : des coïus, des nius, des mapis

bataille navale : combat naval

un manège : un carrousel (prononcer carrouzel)

La belote : le jass, ou chibre (jeu différent, mais similaire)
 
 

HABITS le pan de chemise : le pantet

un gilet : une jaquette

un imperméable : un manteau de pluie

les sous-vêtements : le linge de corps

un maillot de corps : une camisole (prononcer camisaule)

un short : des cuissettes

des socquettes (= des grosses chaussettes de laine) : des chaussons.

des chaussettes légères (en coton) : des socquettes.
 
 

OBJETS


un colifichet : un fichetropi.

le combiné (téléphonique) : le cornet

un sèche-linge : un étendage

les couverts : les services

une petite bouteille : une topette

un sac à dos : un sac de montagne

un bidon : une boille

un broc en étain : une channe (cf eine kanne)

un chiffon : une patte

un tampon à récurer (la vaisselle) : une patte à relaver

une pince à épiler : des brucelles

un couteau suisse : un couteau militaire

une épingle de nourrice : une imperdable

un clignotant : un signofile

un harmonica : une musique à bouche

un moule à tarte : une plaque à gâteau

un poêlon : un caquelon

une petite marmite : un cassoton

un remonte-pente : un monte-pente

un torchon : un linge (de cuisine)

un vide-ordure : un dévaloir

une balayette : une brosse (à cheni)

un carreau (de céramique) : une catelle

une écumoire : une poche percée

une enveloppe, un étui, une taie, une chemise : une fourre

une étagère, un rayonnage : un tablar

un comprimé (médicament) : une tablette.

une horloge comtoise : un morbier (pourtant, Morbier est en France !)

une louche : une poche, un pochon

une pelle : une ramassoire

une poussette : un pousse-pousse

une serviette (de bain) : un drap, un linge (de bain)

une tirelire : une cachemaille

des chaussures : des souliers

des chaussons : des cafignons

une dameuse : une chenillette

un escalier mécanique : un escalier roulant

du sopalin : du papier ménage

la moquette : le tapis tendu

Un mitigeur (robinet) : une batterie
 
 

        ÉCOLE

l'école maternelle : l'école enfantine

l' instituteur : le régent

les devoirs : les tâches

un cartable : un sac d'école.

le conseil de classe : la conférence des maîtres

le lycée : le gymnase

le gymnase : la halle de gymnastique

la distribution des prix : les promotions

la promotion (une classe par exemple) : la volée

une sortie de classe : une course d'école

sécher (un cours) : gatter, courber

un redoublant : un doubleur

la triche, la pompe : la mascogne, la pougne

tricher : frouiller

la table (de multiplication) : le livret

le bac(calauréat) : la matu(rité)

le brevet : le certificat

les droits de scolarité : l'écolage
 

ADMINISTRATION COMMERCE la boite postale : la case postale

le code postal : le numéro postal

la carte grise : le permis de circulation

la facture : la quittance

un parcmètre : un parcomètre

une borne à incendie : une borne hydrante

un distributeur (de billets) : un bancomat

un kinésithérapeute : un physiothérapeute

un orthophoniste : un logopédiste

un secouriste : un samaritain (cf. la bible)

le maire : le syndic

un scrutin : une votation

un riverain : un bordier

un habitant de la commune, ou de la vallée : un indigène

(un produit) en promotion : en action

Un car : Une poste (si c'est un car du réseau des PTT).

La SNCF : Les CFF

Un omnibus, un express, un rapide : un train régional, un train accéléré, un direct (mais en fait, en France il y a maintenant : les TER, les corail, et les TGV, et ça ne correspond plus !).

Un décilitre : un déci, un ballon (de vin)

Un demi-litre : un demi ou cinq décis (pour le vin, pas la bière !)

Une Volkswagen : Une vévé

La météo : les prévisions du temps

Un forfait (de remontées mécaniques) : un abonnement

Les congés : les relâches.
 
 

        AUTRES

un petit ami : un bon ami

Chalande : Noël, à Genève seulement (même étymologie que calendes).

avoir la bougeotte : avoir le vava

des âneries : des bœuferies (le bœuf et l'âne sont bêtes, la vache est méchante !)

du désordre : du cheni

un bazar : un petchi

une nounou : une maman de jour

être dans le cirage : être dans les biolles

il fait un de ces froids : il fait une de ces fricasses

la bouse : la beuse

La salle de bain : la chambre de bain.

le débarras : le gabion (cf. le cabouin)

le grenier : le galetas

un cagibi : un cagnard

le poirier, le trépied : la pièce droite

un bistrot : un caboulot

un café : un bar à café

une cave à vin : un carnotzet

une congère : une gonfle, une menée

un enfant gâté : un gâtion (prononcer t !)

un flic : un gapion

un fou rire : la risolette

un gros patapouf : un gros boillu

un gueuleton : une tampougne

des moutons (de poussière) : des minons

un nettoyage à fond : un à-fond (elle à fait ses à-fonds)

un pot, une tournée : une verrée

les chiffres noirs : les bénéfices (ex : cette entreprise renoue avec les chiffres noirs)

un p'tit train, un tortillard : un traclet

un somme, un dodo : un clopet

un tas d'ordure : un ruclon

un trou (de mémoire) : un blanc

un virage : un contour

une borne (argot de kilomètre) : un kil

une gorgée : une giclée

une grande quantité : une ratapacée

une randonnée : une course

une saucée (pluie), saucer : une roillée, roiller (je me suis fait roillé)

un peu fou : roillé

passer qqn. à tabac : roiller quelqu'un

le papier peint : la tapisserie

un dessous de table : du chocolat

le soleil : Jean Rosset

un plombier : un sanitaire

DES VERBES DIFFÉRENTS

appuyer (sur le bouton) : peser

(r)accrocher : (r)appondre

bavarder, tchatcher : barjaquer, batoiller.

bredouiller : baboler

cajoler : cocoler

fabriquer (dans qu'est-ce que tu fabriques ?) : foutimasser, foutricasser

faire de la luge : se luger

grelotter : greboler

marcher, fonctionner : jouer

guetter : guigner

manger, becqueter : claper (qu'est-ce qu'il y a à claper aujourd'hui ?)

peler, des épluchures : pelucher, des peluchures.

raconter des histoires : basoter, batoiller : qu'est-ce que tu me basotes là ?

radoter : ratiociner

redoubler (une classe) : doubler

requinquer, ravigoter : rapicoler

se prélasser : se royaumer

vouvoyer : vousoyer

inscrire dans l'agenda : agender

écraser : éclaffer
 

DES ADJECTIFS DIFFÉRENTS

chouette : bonnard.

mignon : biquet

appétissant : ragoûtant ( dans le sens négatif : c'était pas très ragoûtant..)

bête : bœuf, bœuffiot.

enflé, désenflé, gonflé : bourenfle, désenfle, gonfle.

étouffe-chrétien : étouffe-bougre.

grincheux : grinche

honteux : caqueux (plein de caque)

insolent : malhonnête

ordonné : ordré (il est très ordré)

trempé : trempe

vigoureux : vigousse

RETOUR