Mare Nostrum Corsica 

La corsica ferries
Le Mega Express et le Sardinia Regina en mer le long du Cap Corse.
Depuis maintenant près de 50 ans, les navires jaunes et bleus de la Corsica Ferries croisent toute l'année au large des côtes corses.

Nota : Pascal Lota, fondateur et ancien PDG de la Corsica Ferries, est décédé ce 19 janvier 2016. Mare Nostrum Corsica présente ses sincères condoléances à ses proches et salue la mémoire de cet entrepreneur audacieux qui, en dépit de vents parfois tempétueux, a su créer et pérenniser des liaisons régulières d'abord entre l'Italie vers la Corse puis vers la Sardaigne et l'île d'Elbe et enfin entre la Corse et le continent français. Partie de rien en 1968, la Corsica Ferries est devenue sous son impulsion la compagnie de ferries leader sur la Corse à force d'innovations en matière de dessertes, d'horaires et de types de navires ; son expansion qu'il a portée a grandement contribué au développement touristique et économique de l'île et au rayonnement du port de Bastia et a permis aux Corses et à la diaspora de se déplacer plus librement et commodément par bateau. 

Profil de la compagnie aux bateaux jaunes

Pour un grand nombre de touristes, la Corsica Ferries est avant tout la compagnie qui offre le plus grand nombre de départs quotidiens vers la Corse et transporte le plus grand nombre de passagers vers la Corse pendant la saison estivale. Mais, de longue date, la Corsica Ferries est aussi présente douze mois sur douze au départ de l'Italie et est la seule à assurer, sans aucune subvention, un lien hivernal entre Bastia et les ports de la péninsule (Savona et Livorno). La compagnie assure aussi à l'année la desserte de Nice, depuis 1999, et de Toulon, depuis décembre 2000, contribuant ainsi fortement au développement du trafic passagers de la Corse en toutes saisons.

C'est en 1968 que la Corsica Ferries est fondée par le bastiais Pascal Lota, sous le nom de Corsica Line. Spécialisée dans le transport des passagers et de leur véhicule, la compagnie privée n'a cessé depuis de se développer, d'abord depuis l'Italie puis depuis la France à partir de 1996, et les navires jaunes et bleus ont peu à peu gagné leur renommée par leur confort et la qualité de leur service. La qualité des prestations est garantie par le label ISO 9001:2008, reconnu à l'ensemble de la flotte, et la compagnie aux bateaux jaunes s'est vu, au fil des ans, décerner des prix en témoignant (élue meilleure compagnie de ferries pour les agences de voyage françaises, meilleure compagnie de ferries 2006 par les voyageurs belges, Travel Star Or à plusieurs reprises par les suisses...).

Le siège de la Corsica Ferries France (filiale du groupe Lota Maritime) est situé à Bastia, ainsi qu'une grande partie des services administratifs de la compagnie (la direction générale, celle des systèmes d'information, la direction financière etc). De même que son fondateur, Pascal Lota, son président directeur général, Pierre Mattei, est également bastiais. La compagnie emploie plus de 200 personnes en France - en majorité, en Corse - sur les 1 040 employés qu'elle compte au total en saison. La plupart des navigants sont de nationalité italienne - mais parlent généralement plusieurs langues, dont le français - les navires battant pavillon italien. La Corsica Ferries fait actuellement naviguer douze navires entre la Corse et le continent (côté français comme côté italien, voir la présentation de la flotte), mais aussi, sous le nom de Sardinia Ferries, entre le continent italien, la Sardaigne et l'île d'Elbe. Le navire amiral de la compagnie, le Mega Smeralda, a été mis en service pour la saison 2008 et bénéficie depuis la saison 2015 de son jumeau, récemment acquis par la Corsica Ferries sous le nom de Mega Andrea ; un treizième navire, le Mega Express Six sera mis en service début 2017.

Devenue premier transporteur de passagers de et vers l'île de beauté, tous modes de transport confondus, la Corsica Ferries a transporté plus de 3,2 millions de passagers en 2014, dont près de 2,7 millions sur la Corse, pour un chiffre d'affaires estimé à près de 225 millions d'euros. La Corsica Ferries dessert au total en 2016 dix-huit lignes : neuf entre la Corse et le continent français, quatre entre la Corse et le continent italien, deux entre la Sardaigne et l'île d'Elbe et le continent italien, deux entre la Corse et la Sardaigne et une entre la Corse et l'île d'Elbe. En saison, pendant l'été 2016, elle a prévoit d'assurer jusqu'à deux aller-retours par jour sur la Sardaigne, sept sur l'Ile d'Elbe et jusqu'à quinze sur la Corse, plus une entre Corse et Sardaigne. Elle s'est dotée d'un réseau d'agences commerciales dans les principales villes (Paris, Lyon et Marseille...) et ports desservis (Ajaccio, Bastia, Toulon, Nice...) et de nombreuses représentations en Europe. La Corsica Ferries n'en demeure pas moins fortement impliquée dans la vie culturelle, artisanale et sportive en Corse grâce à un soutien à de nombreux événements (424 en Corse d'après la compagnie, sur les 502 auxquels elle participe, dont Festivoce, le Calvi Jazz Festival ou le Sporting Club de Bastia). 

Principal partenaire du Festival du Vent depuis 1999 qui s'est tenu chaque année à Calvi jusqu'en 2013 à la fin octobre, la Corsica Ferries s'implique activement dans des politiques de respect de l'environnement. La compagnie diffuse ces principes à bord des bateaux et dans tous les bureaux à travers une utilisation attentive des matériaux : les boutiques à bord des ferries, par exemple, n'utilisent pas de sacs en plastique ; le papier utilisé dans ses bureaux et pour ses brochures est recyclé etc. Si la compagnie a été condamnée pour une pollution - dont elle a toujours nié le caractère volontaire - aux larges des côtes Corses en mai 2004, elle semble désormais consciente de la nécessité, tant du point de vue économique qu'environnemental, de réduire la consommation de combustible des bateaux et d'adopter une attitude "éco-responsable". Pour preuve, la Corsica Ferries est membre d'Armateurs de France et adhère à la Charte Bleue d'Armateurs de France dont l'un des engagements est la protection de l'environnement marin et du littoral. Surtout, la compagnie aux bateaux jaunes a mis en place une initiative pionnière en la matière : depuis la fin 2011, la Corsica Ferries a mis en oeuvre "un plan d’action responsable et souhaite élargir et optimiser son engagement en associant ses passagers". Concrètement, la Corsica Ferries propose donc à ceux-ci de « compenser » leur émission de CO2 en achetant un certificat de compensation carbone lié à leur trajet (à partir de 0,2 euro pour un passager piéton). La compagnie s’engage à faire planter le nombre d’arbres correspondant, dans une zone bien délimitée d’Amazonie et désormais aussi en Corse au sein des programmes « Forêts Corsica Ferries » consistant en 1 arbre planté pour 25 passagers piétons, 1 arbre pour 5 passagers voiture et 16 arbres par camion. En seulement trois ans et demi, selon PurProjet, la "Forêt Corsica Ferries" comptait déjà plus de 44 000 arbres plantés au Pérou mi-2015 grâce à la participation volontaire de plusieurs centaines de milliers de passagers.

 

Quelques grandes dates de l'histoire de la Corsica Ferries

Le Mega Express Two à quai au port de Calvi, en partance pour Nice. Le logo de la Corsica Ferries qui figure depuis 2001 sur la coque et sur la cheminée des navires jaunes et bleus.
En sus des liaisons avec Bastia, la Corsica Ferries a développé, dès les années 1970, des liaisons entre la Balagne et le continent puis vers Ajaccio en 2001 et
désormais aussi vers Porto Vecchio, depuis 2016. 


Les photos présentées sur ce site sont la propriété de leur auteur et ne sont pas libres de droits (© Romain Roussel)
- Retour à la page des navires ou à la page principale Mare Nostrum Corsica -