Mare Nostrum Corsica 

Port de Bastia : 2020, première année sans La Méridionale...

Après l'éviction de La Méridionale par la Collectivité de Corse, seules trois compagnies restent présentes à Bastia en 2020 : la Corsica Ferries, la Corsica Linea et la Moby Lines.
Ici, départ du Sardinia Vera et arrivée du Moby Kiss à Bastia en août 2016, devant le Pascal Paoli à quai ; photo : Romain Roussel.

- En raison de l'épidémie de coronavirus, plusieurs lignes maritimes sont suspendues ou susceptibles de l'être ; pour en avoir confirmation, adressez-vous aux compagnies maritimes. L'article qui suit a été écrit avant le début de l'épidémie et ne tient pas compte des modifications de programmes intervenues depuis, qui font chuter les trafics fret et, surtout, passagers des ports de Corse... -

Dans un contexte de crise et de concurrence accrue du transport aérien du fait du développement des vols low cost, le trafic passagers du port de Bastia a reculé cinq années de suite de 2011 à 2015. Il a connu de légers mieux en 2016 (+2,6%) et en 2017 (+1,6%), année au cours de laquelle le port a accueilli 2,17 millions de passagers selon l'Observatoire régional des transports de la Corse (ORTC). En 2018, les résultats atteints montraient une grande stabilité, à -0,4% selon l'ORTC, mais le trafic du port a de nouveau fléchi plus nettement en 2019 (-2,6%, selon la CCI de Bastia), avec une évolution toutefois contrastée entre lignes françaises (-6,8%) et italiennes (+1,9%).

En 2019, la bonne tenue des trafics maritimes au mois d'août lors de la dernière saison estivale a joué en faveur de ces dernières, mais n'a pas réussi à compenser le très mauvais mois de mai et les érosions des trafics observées en juillet et en septembre. Ce recul du port de Bastia est à relier notamment à l'inadaptation structurelle de ses quais aux navires de nouvelle génération (voir débats sur le futur port de commerce), mais aussi à la forte révision à la baisse des programmations des compagnies maritimes en 2019 (retrait total de la Moby de la ligne Nice-Bastia, révision sensible à la baisse du nombre de rotations de la Corsica Ferries entre l'Italie et la Corse et fin des car-ferries de la Corsica Linea sur Bastia)
. Cette révision à la baisse s'inscrit elle-même dans un contexte de moindre soutien financier de la Collectivité territoriale de Corse au secteur maritime depuis quelques années, les subventions étant progressivement redirigées vers le secteur aérien, pourtant plus polluant (en termes d'émissions de doxiyde de carbone par passagers transporté mais aussi de nuisances sonores...) et générateur de moindres retombées économiques (séjours plus courts, selon l'INSEE).

À quelles évolutions faut-il s'attendre en 2020 ? Une confirmation de la tendance à la baisse est hélas encore possible dans le contexte de la perte d'un opérateur historique du port (La Méridionale) et dans une conjoncture économique générale toujours morose, et ce, malgré une certaine stabilisation de l'offre globale de transport des différentes compagnies (plus de détails en page des nouveautés 2020) :

- s'agissant de la Corsica Linea, son partenariat avec La Méridionale n'a pas été renouvelé sur Bastia. Les deux compagnies ont répondu séparément à l'appel d'offres lancé par l'Assemblée de Corse. Dès lors, depuis octobre 2019, seule la Corsica Linea continue de desservir, de manière deux fois plus soutenue que par le passé, les lignes Marseille-Bastia et Marseille-Ajaccio (historiquement, ces lignes étaient partagées moitié-moitié avec La Méridionale). En termes de trafic passagers, celui de la compagnie aux bateaux rouges devrait donc mécaniquement s'accroître à compter de l'automne 2019 et quasiment doubler sur les neuf premiers mois de 2020 sur les ports principaux de Bastia et d'Ajaccio. Ce résultat, théorique, suppose un report mécanique des passagers et du fret du Piana de La Méridionale (qui ne touche plus le port de Bastia depuis fin septembre 2019) sur le Vizzavona de Corsica Linea qui en a pris le relai, le Pascal Paoli conservant sa programmation antérieure sur la ligne Marseille-Bastia. Il pourrait toutefois être un peu moindre, deux canaux de distribution valant toujours mieux qu'un seul... S'il se confirme, ce quasi-doublement du trafic de Corsica Linea sur Bastia en 2020 serait d'autant plus notable que la nouvelle délégation de service public prévoyait en théorie de moindres capacités de transport des passagers, surtout sur les lignes principales de Bastia et d'Ajaccio. Mais, comme indiqué dans un précédent article thématique de Mare Nostrum Corsica, cette diminution des capacités passagers requises n'est que factice, les navires assurant ces liaisons disposant en fait de capacités passagers nettement supérieures à celles requises... 

- La Méridionale ayant totalement dû déserter les quais bastiais, au moins jusqu'au terme de la délégation de service public courte, le 31 décembre 2020, son trafic passagers et fret sera nul sur Bastia en 2020 ! C'est la première fois en temps de paix depuis les années 1930 qu'elle ne pourra plus être présente sur ce port (et sur celui d'Ajaccio) ! La perte de cet opérateur ne signifie pas pour autant une perte de trafic passagers et fret massive pour les deux ports principaux de Corse, la Corsica Linea y ayant doublé ses rotations en compensation. Cela fait toutefois courir un risque pour la continuité et la qualité du service public maritime de l'île, la concurrence constituant toujours un aiguillon et une bouée de sauvetage en cas de grève... Si un retour de La Méridionale est attendu sur Ajaccio pour 2021, il n'en sera rien sur Bastia, qu'elle ne pourra desservir que très épisodiquement lors des arrêts techniques de navires de la Corsica Linea, la nouvelle DSP 2021-2027 ne prévoyant plus aucun toucher du port de Bastia par La Méridionale, qui sera contrainte d'y fermer ses locaux...

- la Corsica Ferries joue la carte de la continuité en ce qui concerne la programmation de ses ferries pour 2020, après quatre années de fort remaniement de ses horaires. Cela s'explique sans doute par les bons résultats obtenus par la compagnie aux bateaux jaunes sur le port de Bastia pendant l'été 2019, en dépit d'une programmation nettement resserrée. Sur les quatre plus gros mois de la saison, de juin à septembre 2019, et dans un contexte général défavorable au maritime, la Corsica Ferries a ainsi transporté 1 million de passagers sur le seul port de Bastia. Cela représente une progression d'un peu plus de 8 000 passagers selon les données de la CCI de Bastia. Les perspectives de la compagnie semblent assez stables pour 2020 sur le port de Bastia. Le nombre de rotations et les horaires prévus ne devraient pas évoluer de manière très sensible, au vu de la programmation provisoire connue à ce jour (des traversées supplémentaires du Corsica Marina Seconda ou du Sardinia Vera pour l'été 2020 pourraient être commercialisées assez tardivement, dans le courant du printemps pour l'été prochain, sur la Corse et la Sardaigne, en fonction de la demande). Dans le contexte d'une offre de transport relativement stable, la compagnie aux bateaux jaunes pourrait marginalement bénéficier en saison du retrait de la Moby de la ligne Bastia-Piombino, même si les reports de trafics passagers en jeu demeurent faibles ; 

- recentrée sur ses seules lignes italiennes depuis l'été 2019, et dans un contexte de difficultés financières de la compagnie, la Moby Lines allège un peu son programme d'escales pour l'été 2020. Si les mêmes navires sont reconduits sur les mêmes lignes au départ de Bastia, la compagnie à la baleine bleue réduit son offre de traversées en saison, en passant de 5 à 4 rotations par jour au maximum. Si les liaisons entre Bastia, Genova et Livorno sont maintenues, celle avec Piombino est abandonnée, faute de succès commercial suffisant. En effet, sur les quatre plus gros mois de la saison, toutes lignes confondues, le trafic bastiais de la Moby n'a atteint qu'un peu plus de 368 000 passagers en 2019, soit une perte sèche de plus de 18 000 voyageurs, d'après la CCI de Bastia. La compagnie s'était déjà retirée de la liaison Nice-Bastia début janvier 2019, qu'elle avait justement remplacée par cette expérimentation sur Piombino...  

De ces évolutions, découleront des modifications des parts de marché entre compagnies. Le podium des différents ports, très disputé depuis trois ans sur Bastia entre Toulon et Livorno pour la première place, ne devrait pas sensiblement évoluer en 2020. La première place, revenue au port de Toulon en 2019, après trois années de suprématie du port italien de Livorno (de 2016 à 2018), devrait rester au port Varois en 2020 pour le nombre de passagers maritimes avec Bastia. Quant à Savona, le port Ligure devrait rester sur le podium bastiais, devant Nice, qu'il devance depuis 2019...


Bastia, juillet 2018 ; photo : Romain Roussel
De gauche à droite, les Capo Nero (cimentier de la SMC), Piana (La Méridionale), Moby Zazà (Moby Lines) et Mega Smeralda (Corsica Ferries), à Bastia en juillet 2018 (photo : Romain Roussel).
Le Piana, absent des quais bastiais depuis octobre 2019, ne devrait en théorie pas y revenir avant de nombreuses années
...



Les photos présentées sur ce site sont la propriété de leur auteur et ne sont pas libres de droits.
Historique et bilan de l'année écoulée - La controverse sur le nouveau port de Bastia - Retour à la page principale de Mare Nostrum Corsica - haut